• Matériel pédagogique

Tiré du livre: Sasseville, M. (dir.) (2009). La pratique de la philosophie avec les enfants, 3e éd. Coll. Dialoguer. Québec : Presses de l’Université Laval. 276 p.

Matthew Lipman et Ann Margaret Sharp n’ont pas créé l’approche de philosophie pour les enfants en construisant d’abord un plan d’ensemble bien défini, lequel, une fois terminé, conduirait tout naturellement à la phase de sa réalisation. Si une première intention les poussa à construire un modèle permettant d’envisager une pratique de la philosophie avec les enfants, c’est de cette pratique, en retour, que s’est développée peu à peu la réalisation de l’intention initiale. L’histoire de cette approche présente le pas à pas d’un travail expérimental où l’esprit, en conduisant les choses, se laisse aussi conduire par elles.

Comme résultat, nous voici devant un programme qui associe les enfants au processus philosophique. Pour ce faire, Lipman soutient qu’il faut s’appuyer sur un matériel qui viendra stimuler les habiletés de la pensée. S’inspirant des dialogues de Platon qui livrent une littérature qui provoque le dialogue et la recherche auto-correctrice, Lipman et Sharp ont composé une série d’histoires philosophiques en ayant en tête les deux critères minimaux suivants : ils doivent être accessibles selon le niveau de lecture des lecteurs et ils doivent fournir une expérience intellectuelle stimulante qui emporte avec elle le souci d’être pensée et révisée.

À ce matériel, il faudrait aussi ajouter celui produit, plus récemment, par différents collaborateurs de Lipman et Sharp, lesquels proviennent notamment de l’Angleterre, de l’Australie, du Brésil, du Mexique et du Québec. Nous sommes donc en présence d’une nouvelle littérature pour les enfants qui, jointe aux guides pédagogiques qui accompagnent chacune de ces histoires, reconfigure la présentation de la philosophie afin qu’elle soit accessible aux enfants.

Mais ce matériel, à lui seul, ne saurait suffire pour faire de la philosophie avec les enfants. Encore faut-il, si l’on vise la pratique, qu’il soit utilisé dans un contexte qui appelle la création d’une communauté de recherche. Cette dernière est un tout qui dépasse largement le matériel venant d’être présenté. Ses composantes sont multiples et un examen, même sommaire, de ses parties nous montrera que la pratique de la philosophie avec les enfants, bien que simple dans sa façon de procéder, suppose un réseau complexe de relations qui expliquent l’importance et l’intérêt qu’on lui accorde de plus en plus dans le monde de l’éducation.

Maternelle et primaire

• Elfie: raisonner sur l’activité de penser

• Kio et Augustine: introduction à la philosophie de la nature

• Pixie: signification et ambiguité de la signification; Nous: formation du caractère

• La découverte de Harry: introduction aux principales habiletés d’une pensée logique

Secondaire

• Lisa: introduction aux problèmes éthiques

• Êve: enquête philosophique sur la sexualité et l’amour

• Suki: introduction à l’esthétique

• Marc: philosophie sociale et politique

En complément, une conférence portant sur la philosophie pour enfants qui décrit en détails la nature du matériel utilisé (pp. 6 à 24).

 

 

 

réponses

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s