Un bilan tout en images

Après une petite pause de publications suite au départ à la retraite de Michel Sasseville (bonne retraite Michel!), voici un petit billet pour rappeler à certain-e-s et pour partager à d’autres les belles différences qu’une pratique de la communauté de recherche philosophique (CRP) peut faire dans une session.

Voyez-vous, dimanche dernier se terminait la dernière fin de semaine du cours PHI-1063 Penser par nous-mêmes : Parole et silence. Nous avons vécu deux magnifiques fins de semaine, intensives certes, mais profondément riches et profitables. L’une des grandes découvertes des participant-e-s pour cette session fut l’analogie : la comparaison entre deux relations. Une habileté qui nous permet de réfléchir en images en utilisant ce que nous connaissons pour éclairer ce qui nous est plus étranger. Le groupe eut un tel plaisir à en inventer et à en proposer lors des recherches qu’il s’imposait de faire un bilan du cours sous une forme analogique. Voici ainsi ce qui fut proposé dès la fin de la toute première fin de semaine suite à la question : « pourriez-vous faire une analogie inspirée par ce que vous avez vécu cette fin de semaine ? ».

***

La CRP est à la fin de semaine, ce que la cerise est au Sunday

La CRP est aux idées ce que le terrain de jeu est aux enfants

La fin de semaine de CRP est à mon esprit, ce que le mariage d’un ami est à mon cœur.

La CRP est à la philosophie ce que le ski de fond (pour moi) est à se mettre en forme.

La CRP est à mon apprentissage de la philo pour enfants ce que la voie de gauche est à l’autoroute.

L’analogie est à la philo ce que l’image est aux mots.

La passion est à l’homme ce que l’essence est à la voiture

La CRP est à la philo ce que le langage est à l’apprentissage.

La CRP est à l’esprit ce que le karaoké est à ma soirée au bar.

La sensibilité est à l’homme ce que les moustaches sont aux chats.

La communauté de recherche est au philosophe ce que le vent est au marin.

Prendre la parole lors d’une CRP est à l’élève ce que l’action de sauter du tremplin dans une piscine est pour un baigneur; c’est toute une expérience, qu’on veut renouveler.

L’animateur est à la CRP ce qu’un parent est à un enfant qui apprend à faire du vélo

Les habiletés de pensée sont à la réflexion ce qu’un bâton et des patins sont aux joueurs de hockey

La CRP est à la philosophie ce que la présence d’un suppléant est à une classe du primaire ou du secondaire

La communauté est à la recherche philosophique ce que le courant est à une rivière

Formuler une analogie est aux membres d’une communauté de recherche philosophique ce que le goût de la coriandre est à un plat (et j’adore la coriandre).

La philo est à l’humain ce que le chocolat est à ma journée.

La CRP est à la philosophie ce qu’une auberge accueillante est au voyage.

La CRP est à la réflexion ce qu’est l’explication à la compréhension

La philo pour enfant est à ma session ce que l’Amérique est à Christophe Colomb.

Samuel est à une CRP ce qu’un café est à un lundi matin !

La CRP est à Samuel ce que nager est à un poisson.

***

Les petits flatteurs qui ont proposé les deux dernières n’ont bien évidemment pas eu de points supplémentaires, mais leur attention me va droit au cœur.

Néanmoins, ce que ces images nous montrent, c’est qu’il est possible d’offrir des cours qui mobilisent et approfondissent la dimension cognitive des participant-e-s tout en lui conjuguant une intense part d’émotionnelle : il est possible de créer un milieu où se marie la raison et l’émotion, où réflexion rime avec passion, où l’individualité se découvre et se précise à travers l’échange et la coconstruction, où la philosophie, dans toute son exigence d’excellence de la pensée, peut être vécue comme un jeu, où, en définitive, apprendre être une entreprise amusante et exigeante, sérieuse et ludique, passionnée et passionnante, bref profondément humaine et complexe.

Dès lors, si vivre une expérience comme celle-ci vous intéresse, plus besoin d’attendre toute une année avant le retour du cours : Parole et silence se redonnera dès l’hiver et ce, en présentiel !

Au plaisir de vous y voir 😉

réponses

  1. J’ai eu la chance de suivre ce cours à Laval, il y a plusieurs années déjà. A ce moment, j’étais enseignante au secondaire dans ce que nous appelions , ‘l’éducation morale. Le cours s’y prêtait très bien et l’approche pedagogique facilement adaptable. Mes 5 enfants ont fait partie de mes cohortes. Juste pour vous signifier que les amis de mes enfants étaient aussi mes élèves. Il n’était pas rare que le ‘party d’adolescents’ du samedi soir se transformait,à leur demande, en ‘communauté de recherche’
    Par la suite, pendant une quinzaine d’années j’ai eu la chance de travailler à la formation des futurs enseignants du secondaire, à Laval. Je les initiais et surtout je leur conseillais de suivre le cours. Quelle belle expérience!

    J’aime

  2. La pratique de la philosophie pour les enfants est d’une importance capitale pour l’évolution et la construction de la pensée humaine dès le bas âge.
    La formation du futur citoyen modèle, responsable, autonome passe nécessairement par la philosophie pour enfant .

    J’aime

  3. Bonjour,

    Bonne retraite à Michel!

    J’ai le plaisir de vous envoie la fiche d’un Guide de visionnement critique des médias qui utilise la méthode de la communauté de recherche philosophique, que nous appelons « communauté de recherche de sens », mais pour tous, incluant les adultes. Pourriez-vous SVP l’envoyer dans votre réseau pour la faire voir?

    Merci et bonne semaine,

    Ina Motoi, PH.D. Professeure Département de développement humain et social

    Présidente du Syndicat des professeur(e)s de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

    Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) 445, boulevard de l’Université Rouyn-Noranda, J9X 5E4, Québec (819) 762-0971 poste 2324 ina.motoi@uqat.caina.motoi@uqat.ca ________________________________

    J’aime

  4. J’aime bien votre perception de choses. J’ai bien voulu comprendre comment je peux être guidé pour présenter ma thèse de doctorat. Autour du thème : penser la philosophie avec les enfants. Soubassement de la construction d’une citoyenneté responsable.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :