Pensée critique, créatrice et attentive

En philosophie pour enfants, en communauté de recherche philosophique, la pratique de la pensée complexe, multidimensionnelle, fait appel à trois formes génériques de la pensée: la pensée critique, créatrice et attentive.  Chacune d’elle est régulée pour trois idées fondamentales: la vérité, le sens et la bienveillance.

La pensée critique est régulée par la vérité car une personne critique est en quête de vérités.  Même si celles-ci sont provisoires, sujettes donc à une remise en question, la quête de vérités la guide.  Les personnes qui pratiquent la philosophie en communauté de recherche ne sont pas seulement là pour dire ce qu’elles ressentent, pensent…  Il importe qu’elles puissent fonder leur propos par des raisons qui seront d’autant meilleures que ces dernières s’appuient sur des critères et tiennent compte des différences contextuelles.  Si tel n’est pas le cas, la personne critique sera alors soucieuse de s’auto-corriger afin que la ou les vérités entrevues soient mises à jour.

Mais la pensée critique ne suffit pas.  Encore faut-il qu’elle entre en dialogue avec la pensée créatrice qui, moins préoccupée de vérité, est en quête de sens. L’artiste, pour ne prendre que cet exemple, est moins préoccupé de dire le vrai que de donner du sens à son oeuvre (et à sa vie et celle des autres) afin que celle-ci soit originale, ouverte, innovante, amplificatrice de relations qui viennent, notamment, donner à la vie une beauté inimaginée… 

Enfin, dans une communauté de recherche, la pensée attentive vient compléter le bal en entrant en relation avec les deux autres formes de pensée.  Guidée par la bienveillance, elle sera soucieuse des valeurs qui sont en jeu dans une communauté de recherche (collaboration, entraide, écoute, compassion, empathie…) afin que le dialogue qui s’instaure dans ce contexte de recherche ne prenne pas la forme du débat stérile entre coqs qui veulent avoir raison, mais celle de la délibération où chacun.e intervient avec le souci de comprendre ce qui se dit plutôt que d’avoir absolument raison. Quand on veut avoir absolument raison, l’intégrité des personnes qui vous entourent peut en souffrir grandement.  Une communauté de recherche est un lieu de douceur, de bonne foi, de simplicité, d’harmonie, de courage, d’humilité, de complicité…

C’est seulement lorsque ces trois formes de pensée entrent en action qu’on peut espérer la formation d’un jugement raisonnable, à la fois soucieux de vérité, de sens et de bienveillance!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :