La philo pour enfants: quand les bottines suivent les babines

jo1

 

Dans quelques heures, j’aurai l’honneur et la joie de prononcer une conférence au Cégep de Joliette portant sur la philosophie pour enfants et sur la révolution qu’elle entraine dans le monde de l’éducation. S’adressant principalement à des étudiant.e.s des cours de philosophie offerts dans ce Cégep (possiblement très nombreux dès lors puisque les cours de philo sont  «encore» obligatoires au Cégep), j’espère qu’elle en inspirera plus d’un.e à entrevoir que la philosophie peut être à la fois utile et agréable et que des études dans ce domaine à l’université pourraient les conduire à beaucoup de travail dans les années à venir. Du pré-scolaire à l’université, la philosophie est, et sera, tout aussi importante que l’apprentissage de la langue et des mathématiques, si le but visé est la formation du jugement, d’une pensée nuancée, complexe, multidimensionnelle et surtout: raisonnable. Lire la suite

La pensée critique: qu’est-ce que c’est?

Eve

Avec l’aimable autorisation de mon éditeur, monsieur Denis Dion, voici un chapitre du livre La pratique de la philosophie avec les enfants publié aux Presses de l’Université Laval.  Ce chapitre présente beaucoup d’intérêt à mes yeux car il a été écrit par Matthew Lipman, le fondateur de la philosophie pour enfants.

Lire la suite

La pratique du questionnement en philosophie pour enfants

Dans un billet précédent, j’ai abordé la thématique du questionnement en communauté de recherche philosophique. Je reprends ce billet en tentant d’en approfondir certains aspects et surtout le nourrir de quelques exemples de questionnement. Lire la suite

Comment encourager les enfants à penser par et pour eux-mêmes ?

La différence entre penser et penser par et pour soi-même n’est pas entièrement claire et les distinctions qu’on peut établir entre ces deux manières de penser feront sans doute encore l’objet de nombreuses recherches. Voici quelques suggestions permettant d’entrevoir ces différences (tirées de l’épisode 26 du roman Lisa de Matthew Lipman). Lire la suite

La philosophie pour enfants et la quête de sagesse

Il est très fréquent d’associer la philosophie pour enfants au développement cognitif de ces derniers. Et plusieurs raisons justifient ce rapprochement. En effet, la pratique de la philosophie avec les enfants permet à ces derniers de développer une multitude d’habiletés de penser regroupées sous 4 habiletés génériques: raisonner, rechercher, conceptualiser, interpréter. Chacune de ces habiletés permet à l’enfant d’apprendre à penser de mieux en mieux dans toutes les disciplines à l’école. Et il n’y a rien de surprenant dans tout cela puisque nous sommes, avec ces habiletés, au fondement même de l’acte de penser. La moindre amélioration ici a des répercussions partout à l’école et dans la vie hors école. Mais, s’en tenir au développement des habiletés de penser lorsqu’on aborde la philosophie pour enfants serait prendre la partie pour le tout.

Lire la suite

Le rôle de la logique dans le programme de philosophie pour enfants

Afin de cerner le rôle que joue la logique dans ce programme de philosophie, nous examinerons d’abord ce qu’il faut entendre par « la logique ».  Puis nous étudierons la façon dont elle est introduite dans les différents romans du programme, en portant une attention particulière à la structure qui unit les quatre premiers romans du programme.  Par la suite, ayant présenté les motifs qui conduisirent Matthew Lipman à introduire dans son programme une seconde logique, une sorte d’hybride de la première – une logique dite « informelle » –, nous examinerons les deux objectifs que poursuit cette logique, soient: la recherche et l’évaluation des raisons. Lire la suite

Comment favoriser la formation de la pensée par la philosophie pour enfants?

Je suis en route pour la troisième édition de livre Penser ensemble à l’école: des outils pour l’observation d’une communauté de recherche en action, écrit en collaboration avec mon collègue et ami Mathieu Gagnon. Celle-ci sera considérablement augmentée par l’addition de plusieurs textes touchant les conduites de la personne qui anime un dialogue philosophique avec les enfants et les adolescents. Alors, voici, en avant goût, l’un des nouveaux textes qui en fera partie!  Les propos qui suivent sont de ma main et n’engagent en rien mon ami Mathieu. Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :