Philosophie, polarisations sociales et dérives sécuritaires

Le 15 juin 2018, le SHERPA organise une journée d’étude sur la philosophie, les polarisations sociales et les dérives sécuritaires. Cette journée d’étude, à laquelle je participerai, s’adresse aux décideurs, aux chercheurs et aux praticiens du champ social et en particulier aux professionnels du milieu communautaire, des services sociaux et de l’éducation. Orientée vers des pistes concrètes d’action à travers la mise en place d’un groupe de travail « recherche et action », elle sondera les enjeux majeurs du phénomène autour de tables rondes et exposera quelques dispositifs québécois innovants en matière de prévention lors d’ateliers thématiques.

Pour informations et inscriptions, prière de contacter: Claire Guenat, Coordonnatrice Équipe Recherche et Action sur les Polarisations sociales.
Tel: 514 273 3800 # 6593
courriel: claire.guenat.ccomtl@ssss.gouv.qc.ca

Ou en cliquant sur ce lien pour vous inscrire.

Lire la suite

Visages de l’enfance ou de la résistance au sommeil

Cet article a été publié dans la revue Childhood & Philosophy, Rio de Janeiro, v.4, n.7, jan./jun. 2008, sous le titre original:  CHRISTIAN BOBIN : VISAGES DE L’ENFANCE OU DE LA RÉSISTANCE AU SOMMEIL.  En voici un extrait.

Christian Bobin parle de tout dans ses livres.  Mais il accorde une attention 

particulière à l’amour et à l’enfance.  Voici quelques extraits portant sur l’enfance. 

Il nous a fallu faire des choix, tant le sujet est traité amplement dans presque tous 

ses livres.  Lire la suite

Philosophie pour enfants et prévention de la violence

Le secret de la philosophie, d’après Éric Weil, est que « le philosophe veut que la violence disparaisse du monde. Il reconnaît le besoin, il admet le désir, il convient que l’homme reste animal tout en étant raisonnable;  ce qui importe, c’est d’éliminer la violence.  Il est légitime de désirer ce qui réduit la quantité de violence qui entre dans la vie de l’homme.  Il est illégitime de désirer ce qui l’augmente. »[1] Lire la suite

Le féminisme et la philosophie pour enfants

Il me fait grand plaisir de laisser la place à Lauranne Carpentier pour le prochain billet portant sur des rapports entre le féminisme et la philosophie pour les enfants.  Lauranne a complété un certificat en communication publique et un baccalauréat en philosophie à l’Université Laval. Elle connait très bien la pratique de la philosophie pour enfants et s’intéresse également au féminisme. La libération de la femme comme la libération de l’enfant sont des causes qui l’interpellent profondément, car elle estime qu’elles mènent à la réalisation d’une justice sociale.  Bonne lecture, un vrai régal!!! Lire la suite

Microprogramme en philosophie pour enfants offert à Genève à compter de juillet 2018

Quelle joie!!!!

L’institut de l’École internationale de Genève et la Faculté de philosophie de l’Université Laval sont heureux de vous inviter à vous inscrire, dès maintenant (places limitées), au microprogramme en philosophie pour enfants offert conjointement par les deux institutions. Pour plus de détails, consulter les photos qui suivent! Au plaisir de vous retrouver à Genève en juillet prochain!!!!

libéraux

Lire la suite

Grandir en humanité par la philosophie pour enfants: 5- la fidélité

libéraux

Andrée Comte Sponville, dans son Petit traités des grandes vertus, (Paris, PUF, 1995), résume en une phrase ce qu’est cette vertu qu’on appelle la fidélité: «Ne pas faire souffrir est une chose; ne pas trahir en est une autre, et c’est ce qu’on appelle la fidélité.» (p. 19). J’ajouterais, ne pas se trahir car fidélité aux autres, mais également à soi.  Comment se développe cette force au moment de pratiquer la philosophie avec les enfants en communauté de recherche? Essayons, brièvement, d’y voir un peu plus clair. Lire la suite

Grandir en humanité par la philosophie pour enfants: 4- la simplicité

 

libéraux

Dans son Petit traité des grandes vertus (Paris, PUF, 1995), Comte Sponville souligne, à propos de la simplicité qu’elle est «oubli de soi, c’est en quoi elle est une vertu: non le contraire de l’égoïsme, comme la générosité, mais le contraire du narcissisme, de la prétention, de la suffisance» (p. 205).   Comment la pratique de la philosophie en communauté de recherche permet-elle de développer cette vertu?  Les lignes qui suivent devraient alimenter la réflexion à ce sujet. Lire la suite

La philosophie pour enfants et l’éducation du citoyen

serie

Émission # 12: L’éducation du citoyen

Créer une communauté de recherche avec les enfants, c’est mettre en route un certain nombre d’activités permettant aux enfants de vivre la démocratie à l’école. Le dialogue qui, nous le savons, est au coeur de l’entreprise, n’est pas étranger à ce vécu. En effet, par-delà le pouvoir du vote dans une démocratie, c’est d’abord la capacité de pouvoir échanger entre nous qui crée une démocratie. La démocratie passe par le dialogue, et celui-ci nous ouvre la voie d’une éducation à la citoyenneté. Lire la suite

La philo pour enfants d’un seul regard

Entrer dans le monde de la philosophie pour enfants, c’est accepter de redessiner la présentation de la philosophie afin qu’elle soit à la fois utile et agréable pour les enfants… Mais c’est un peu plus que cela…

libéraux

 

%d blogueurs aiment ce contenu :