Un rapide coup d’oeil sur le contrat didactique en philosophie pour enfants

libéraux

Ce qui caractérise ceux et celles qui participent à une communauté de recherche philosophique en philosophie pour enfants, ce n’est pas un savoir fixe, indépassable, qu’ils posséderaient de tout temps, mais plutôt un refus d’ignorer, qui les porte à une quête continue au-delà du savoir provisoirement acquis. Nourris d’une curiosité sans borne, ils retirent, d’une part, pour autant qu’elle vienne à eux, une connaissance de l’univers, et d’autre part, ne voulant pas, ne pouvant pas s’arrêter, ils retirent de l’expérience même de connaître une puissance de connaître.  L’institution de cette puissance présuppose une réorganisation de la classe de même qu’une réorganisation de la relation au savoir dans l’apprentissage.

En effet, ce contrat didactique suppose que l’acquisition du savoir n’est pas le seul fait de la relation univoque enseignant.e-élève, mais plutôt le centre d’un processus impliquant un réseau de communications diversifiées, une activité au cours de laquelle chacun.e, dans et par ses relations aux autres, devient agent de la construction de ses connaissances et de sa puissance de connaître.  La liberté de pensée s’en trouve, par là, accrue dans la mesure où elle sous-tend une puissance acquise de faire quelque chose.  D’autant plus que ce contrat didactique admet, ce qui est rare à l’école, la possibilité, voire le droit, de chercher sans être obligé de fournir une réponse qui serait inéluctablement approuvée ou réfutée par l’enseignant.e.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueueurs aiment cette page :