La philo pour enfants: le passage d’un univers regardé à un univers regardant

libéraux

Lorsqu’on fait de la philosophie avec les enfants, on les aide à se construire un univers mental permettant d’entrevoir avec plus de lucidité l’expérience qu’ils vivent quotidiennement.  Non pas parce qu’on leur a transmis une philosophie en particulier (celle de Socrate, Platon, Aristote, etc.), mais parce qu’on leur a donné l’occasion d’apprendre une (voire des) langue: celle pratiquée en philosophie.  Voyons sommairement d’un peu plus près. Lire la suite

La pratique de la philosophie avec les enfants : la pratique d’un langage?

Dans les paragraphes qui suivent, j’examine quelques éléments qui permettront peut-être, je le souhaite, de mieux comprendre l’invitation que nous a lancée M. Lipman, le père de la philosophie pour enfants, il y a plus de 50 ans, lorsqu’il a affirmé qu’il serait souhaitable d’enseigner toutes les disciplines à l’école comme si elles étaient des langages. Il allait même plus loin en affirmant que toutes les disciplines sont des langages. L’idée est d’apprendre à penser dans le langage de la discipline. Tout comme on en vient à penser en anglais, en français… Parmi les disciplines enseignées, il y a bien sûr la philosophie. Sa pratique est-elle analogue à la pratique (et l’apprentissage) d’un langage? C’est la question que j’aimerais commencer à examiner dans cet article. Commencer, car le chantier est énorme!  Et je sens bien que je n’en suis qu’au tout début.  J’ose tout de même espérer susciter l’intérêt afin que d’autres aient envie de poursuivre la recherche. Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :