12 autres conduites à éviter lorsqu’on anime en Philosophie pour les enfants (suite et fin)

libéraux

Ce billet est la suite du précédent portant sur 13 conduites à éviter au moment d’animer une communauté de recherche philosophique.  Voici 12 nouvelles conduites à éviter. Celles-ci, comme les précédentes, sont tirées du guide pédagogico-philosophique Recherches philosophiques (Lipman, Sharp, Oscanayan) qui accompagne le roman La découverte de Harry (Lipman).  J’ai souhaité commenter chacune de ces pratiques à éviter en montrant, autant que faire se peut, pourquoi il serait souhaitable d’éviter ces manières d’être et de faire. Elles vont à l’encontre des principes qui sont à la racine de la pratique de la philosophie avec les enfants, du moins celle qui est en jeu lorsqu’on s’inspire des travaux de M. Lipman et A. M. Sharp. Lire la suite

13 conduites de l’animateur à éviter en philosophie pour enfants

 

libéraux

Le programme de Philosophie pour enfants de M. Lipman et A. M. Sharp se compose de romans pour les enfants et de guides pour les animateurs.  Ces derniers, allant de la maternelle à la fin du secondaire, contiennent des milliers de plans de discussion et exercices qui, utilisés de façon appropriée, permettent aux enfants et adolescents d’aller au-delà de leur étonnement originel et, en plus de les supporter dans leur effort visant à donner du sens à leur expérience, leur permet de pratiquer un ensemble d’outils de la pensée nécessaire à la production de jugements raisonnables, nuancés.  Parmi ces guides se trouve celui qui accompagne le roman La découverte de Harry et qui a pour titre: Recherches philosophiques.  Comme tous les autres guides, il est divisé en chapitres, chacun de ces derniers étant en lien avec un chapitre du roman.  Ce guide a cette particularité de débuter par un avertissement.  Au lieu d’indiquer les conduites (de l’animateur) à respecter pour que les enfants puissent faire de la philosophie en communauté de recherche, sa première page est une liste de 25 conduites à éviter lorsqu’on transforme le lieu où l’on se trouve (la classe, le camp de vacances…) en communauté de recherche philosophique.  Dans les lignes qui suivent, je vais commenter 13 de ces points.  Dans un prochain billet je commenterai les 12 autres points. Cela devrait aider à voir que la Philosophie pour les enfants est à l’opposé d’un enseignement traditionnel de la philosophie, et propose bel et bien une invitation à s’aventurer, ensemble, dans la pensée.  Voyons voir… Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :