La philosophie pour enfants: penser par et pour soi-même et auto correction

En philosophie pour enfants, le but visé, en même temps que l’activité qu’elle suppose, est d’apprendre à penser par et pour soi-même. Cet apprentissage s’inscrit dans le cadre social d’une communauté de recherche. Dès lors, on apprend à penser par soi-même, mais avec les autres, évitant du même coup une pensée trop individualiste qui, préoccupée seulement de son propre sort, oublie la présence du bien des autres, voire même du bien qui appartient à tous : le bien commun. Une communauté de recherche est un lieu de partage où les différentes manières de penser se mettent en dialogue. La reconnaissance de ces différences vient asseoir la possibilité de la tolérance, qui n’est possible que si l’on voit dans les différences une source d’enrichissement. Lire la suite

L’observation d’une communauté de recherche philosophique

Gustave Guillaume, un linguiste français, aimait à répéter qu’on explique selon qu’on a su comprendre et qu’on comprend selon qu’on a su observer. S’il voyait juste, cela revient à dire que si nous souhaitons comprendre, voire même expliquer ce qui est en jeu au moment de faire de la philosophie avec les enfants, un bon point de départ sera celui de l’observation.
Lire la suite

11e Symposium international sur la pratique de la philosophie en communauté de recherche

serie

Comment faire autrement?

Eh oui… à nouveau, cette année, en juillet 2016, pour la 11e fois en autant d’années, un autre Symposium verra le jour dans la magnifique Ardenne belge, à Vecmont!

Il aura pour objet un aspect central de la pratique de la philosophie en communauté de recherche: le questionnement qui s’y déploie. Lire la suite

La communauté de recherche et la formation de l’expression orale!!!

voir le jour
Une nouvelle activité voit le jour cette session à la Faculté de philosophie de l’Université Laval: l’utilisation de la communauté de recherche pour la formation de l’expression orale des étudiant-e-s de la Faculté, notamment ceux et celles inscrit-e-s au baccalauréat (mais pas seulement). Philosopher, c’est aussi dire avec les autres, s’y baigner à plusieurs et profiter de la vague qui passe!  Pour plus de détails et la façon de s’y inscrire (les places sont limitées), cliquer ici!

Pourquoi tant de gens s’inscrivent au cours en ligne L’observation en philosophie pour les enfants?

Encore une fois, ils seront plus d’une centaine à suivre le cours L’observation en philosophie pour les enfants à la session d’hiver 2016!

Pourquoi un tel engouement pour un cours qui, pour la très grande majorité des étudiant-e-s, n’est pas obligatoire?  Parce qu’il est en ligne?  Je ne crois pas.  Parce qu’il a remporté 3 prix d’excellence! Je ne crois pas non plus! Enfin, cela joue peut-être, mais il y a d’autres raisons, que je trouve plus importantes!  Comme celles évoquées par Mélissa Lachance. Lire la suite

L’animation d’une discussion philosophique avec les enfants: un geste lucide

Eve

Avec l’autorisation de mon éditeur, M. Denis Dion, directeur des Presses de l’Université Laval, j’ai le plaisir de déposer ici un certain nombre d’extraits des livres que j’ai publiés dans cette maison d’édition, dans la collection «Dialoguer». Tout récemment, j’ai publié certains extraits du livre Êve:  Êve: enquête philosophique sur la sexualité et l’amour.

Voici un autre extrait (le dernier pour l’année 2015) de La pratique de la philosophie avec les enfants, le chapitre 4: L’animation d’une discussion en communauté de recherche: un geste lucide. Vous avez aussi accès au chapitre 11 portant sur la musculature du langage.  Mais avant, quelques mots sur l’entier du livre. Il s’adresse à tous ceux et à toutes celles qui, de près ou de loin, s’intéressent aux droits et libertés des enfants. Il y est question des principes et des moyens qu’une approche éducative – la philosophie pour les enfants – met en œuvre afin de permettre aux enfants d’apprendre à penser par et pour eux-mêmes.

Lire la suite

La pratique de la philosophie avec les enfants: une musculature du langage

Eve

Avec l’autorisation de mon éditeur, M. Denis Dion, directeur des Presses de l’Université Laval, j’ai le plaisir de déposer ici un certain nombre d’extraits des livres que j’ai publiés dans cette maison d’édition, dans la collection «Dialoguer». Tout récemment, j’ai publié certains extraits du livre Êve:  Êve: enquête philosophique sur la sexualité et l’amour.

Voici un extrait de La pratique de la philosophie avec les enfants, le chapitre 11.  Mais avant, quelques mots sur l’entier du livre. Il s’adresse à tous ceux et à toutes celles qui, de près ou de loin, s’intéressent aux droits et libertés des enfants. Il y est question des principes et des moyens qu’une approche éducative – la philosophie pour les enfants – met en œuvre afin de permettre aux enfants d’apprendre à penser par et pour eux-mêmes.

Lire la suite

La philosophie pour enfants ou comment entrer dans l’univers de l’autre

Eve

Voici l’un des chapitres du collectif La communauté de recherche philosophique : applications et enjeux.  J’ai choisi de retenir le chapitre de Ann Margareth Sharp, cofondatrice avec Matthew Lipman du programme de Philosophie pour enfants, intitulé: Entrons dans l’univers de l’autre. Apprendre à juger, dans une classe transformée en communauté de recherche.  Comme elle le dit d’entrée de jeu:

«Une dure leçon à tirer de l’histoire contemporaine, avec ses innombrables pertes de vies humaines dans des guerres ne répondant à aucune nécessité, c’est qu’on ne peut avoir une idée de ce qui convient aux autres, qui sont différents, sans savoir ce qu’eux-mêmes estiment bon pour eux. Penser que c’est possible constitue une grave erreur – une erreur de jugement. Lire la suite

Qui a peur de la philosophie… pour enfants?

Au terme d’une conférence portant sur la Philosophie pour enfants (ses finalités, sa méthodologie, son matériel), une personne présente dans la salle a affirmé: cela me fait peur!  C’est tellement plus complexe que je ne l’avais imaginé!

C’était la première fois, en trente ans, que j’entendais un tel propos suite à une présentation (détaillée) de la Philosophie pour enfants. Mais depuis ce moment, je réfléchis aux différentes raisons que nous pourrions avoir pour ressentir cette émotion, laquelle apparait habituellement en présence ou dans la perspective d’un danger ou d’une menace. Je me suis donc demandé: mais qu’est-ce qui peut bien nous pousser à ressentir la peur lorsqu’on constate qu’il est possible, grâce à la pratique de la philosophie à l’école, de permettre aux enfants d’apprendre à penser par et pour eux-mêmes?  Et ma réflexion m’a conduit à penser que… Lire la suite

La philosophie pour enfants ou l’apprentissage d’une grammaire pour penser ensemble


Le programme de Philosophie pour enfants, créé à la fin des années ’60 (oui, oui, ce n’est pas d’hier, ça remonte à près de 50 ans et ce programme est maintenant présent, sous différentes formes, dans près de 70 pays) par Matthew Lipman et Ann Margareth Sharp, entraine la transformation de la classe en une communauté de recherche philosophique (CRP).  Quand on observe une CRP en action, on y voit des enfants ayant du plaisir à penser ensemble à propos de sujets qui les intéressent au plus haut point. Et quand on l’observe d’un peu plus près, qu’on l’examine à la loupe de celui ou celle qui estime que les enfants ont le droit de penser par et pour eux-mêmes, on découvre que les enfants sont en train d’apprendre la grammaire d’une langue, celle de la recherche, leur permettant de plus et plus et de mieux en mieux de penser ensemble de manière collaborative. Lire la suite

Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 4 441 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :