John Dewey: un tisserand préoccupé du futur

Sur la tombe du philosophe John Dewey, lequel a grandement inspiré le père de la philosophie pour enfants, Matthew Lipman, il est écrit ceci :

« Les choses auxquelles nous attachons le plus de prix dans notre civilisation ne sont pas notre oeuvre. Elles existent grâce aux actions et aux souffrances de la communauté des êtres humains, qui forme une communauté dont nous sommes un chaînon. Mais ce qui est de notre responsabilité, c’est de conserver, transmettre, corriger et étendre l’héritage des valeurs que nous avons reçu, pour que ceux qui viennent après nous le reçoivent sous une forme plus solide et assurée, plus largement accessible et plus généreusement partagée que celle sous laquelle nous l’avons nous-même reçu.»

A Common Faith, p. 57, trad.: Stéphane Madelrieux dans La philosophie de John Dewey, Coll. Repères, Vrin, 2016

Ces mots en disent long sur l’homme qu’il était. Lipman s’est appuyé sur les épaules d’un géant.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :