Le fil de nos pensées en communauté de recherche philosophique

Me voilà au-dessus de l’océan Atlantique, de retour d’un long voyage en Suisse qui fut l’occasion de constater, à nouveau, qu’un pays soucieux d’une éducation de qualité pour ses petits, voit dans la pratique de la philosophie avec les enfants un moyen extraordinaire pour le développement de la pensée des enfants. Un moyen d’aller au-delà de ce faible pourcentage de son utilisation (aurait dit Lucy…). Et me voilà avec mes écouteurs, assis en classe économique, attendant patiemment à 900 km/heure que cet oiseau de métal me dépose au Québec où d’autres défis m’attendent. La musique est en moi, mieux, je suis dans la musique. Rien d’autre que cette relation si intime.

Entrer dans une communauté de recherche philosophique, c’est un peu comme mettre des écouteurs pour mieux écouter ce qui, autrement, serait affecté par le bruit ambiant de la vie, y incluant soi-même.

Vous avez probablement déjà fait l’expérience d’utiliser vos écouteurs branchés sur votre Ipad, Ipod, Iphone, (peu importe), afin d’écouter, de savourer cette merveilleuse musique que vous aimez tant! Que se passe-t-il alors? Vous ne vous en souvenez pas? Allez chercher vos écouteurs et choisissez une musique que vous aimez, préférablement avec une voix. Branchez vos écouteurs, déposez votre tête sur l’oreiller, le coussin tout près… peu importe. Soyez confortable!

Alors que se passe-t-il? Toute la musique est au centre de votre cerveau, comme s’il n’y avait plus rien d’autre. Elle vous emporte et vous avez l’impression d’être coupé du monde extérieur, sauf pour une chose: la musique que vous écoutez. Celle-ci vient bien de dehors, mais elle est si profonde en vous que vous avez l’impression de ne faire qu’un avec elle. Ou, pour mieux dire, la musique n’est pas en vous, vous êtes dans la musique!

Imaginez que vous puissiez développer une écoute semblable lorsque vous entrez en dialogue avec des personnes qui cherchent avec vous. Imaginez que les propos des autres ne sont pas en vous lorsque vous les écoutez, mais que vous êtes dans leurs propos. Quand on est en face de l’autre, confrontant son point de vue afin que l’un ou l’autre de ces points de vue l’emporte, c’est comme si nous écoutions la musique aves des enceintes de bien mauvaise qualité placées en face ou autour de nous. On ressent clairement que la musique n’est pas en nous, que nous ne sommes pas dans la musique, mais que cette dernière est autour de nous, qu’il y a un monde qui nous sépare d’elle. Mais quand on entre en dialogue avec l’autre de manière telle qu’on lui fait toute la place pendant qu’il nous parle, c’est comme si nous le faisions par le biais d’écouteurs. Alors, au lieu d’être en face de lui, cette autre personne est en nous, nous sommes remplis par elle et, dans un rapport de réciprocité, nous l’habitons.

Qu’est-ce que cela change? Plusieurs choses:
1- la qualité de l’écoute s’en trouve grandement augmentée;
2- le souci du rapport à l’autre s’en trouve précisé;
3- enfin, on arrête de penser à ce qu’on va dire pour écouter (les écouteurs portent bien leur nom), pour être envahi par le propos de l’autre, entrer dans son univers, disait Ann-Margaret Sharp.

Je rêve d’une communauté de recherche philosophique où chaque participant aurait des écouteurs pour mieux écouter l’autre pendant qu’il ou elle parle, pour mieux sentir comment chaque mot que l’autre prononce a tellement d’importance, de résonnance. Je rêve, j’imagine ce monde où chacun, invité par un outil inventé par l’être humain, entre dans l’univers de l’autre doublement, par chaque oreille. Je rêve de ce moment où chaque parole est au centre de nous. Mais, en fait, je n’ai pas besoin de rêver car voilà ce qui se réalise à chaque fois qu’une communauté de recherche philosophique se crée, à chaque fois que la pensée attentive se connecte aux autres par le fil de nos pensées et de nos émotions.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :