La philo pour enfants: de la tête bien pleine à la tête bien faite

M. Lipman, Thinking in Education, 2e édition, p. 18, 2003 (ma traduction)

Bien peu de personnes ignorent la fameuse phrase de Montaigne: «Mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine.» (1533-1592).  Qu’avait-il en tête au moment d’écrire cette phrase devenue célèbre? Peut-être songeait-il au fait qu’une tête bien pleine ne sert à rien si elle ne sait pas utiliser ses connaissances de manière judicieuse…  C’est en tous cas ce que Lipman avait en tête lorsque, vers la fin de sa vie (en 2003), il a tenu à distinguer ce qui, à ses yeux, constituent les principales caractéristiques d’une éducation traditionnelle (tête bien pleine) et d’une éducation réflexive (tête bien faite).   La pratique de la philosophie avec les enfants est à situer du côté d’une éducation réflexive. Lire la suite

La roue du jugement en philosophie pour enfants

Roue imaginée par Matthew Lipman, traduction : Nicole Decostre

Dans un précédent billet, je citais Matthew Lipman concernant l’importance de la formation du jugement à l’école. On peut y lire ceci:

« Nos jeunes doivent apprendre à distinguer ce qui est authentique de ce qui ne l’est pas; ce qui est profond de ce qui est injustifié.  Ils doivent apprendre que dans le monde où ils vivent, la bonté n’est pas toujours de mise, de sorte que la violence envers l’innocent et le faible est considérée à contrecoeur somme injustice et que les victimes sont régulièrement accusées d’être les auteurs de leur propre malheur.  Si l’école enseignait à nos jeunes l’exercice d’un meilleur jugement, elle les protégerait contre ceux qui veulent les convertir à leurs préjugés et les manipuler en les endoctrinant.»  (Matthew Lipman, dans La formation du jugement, dir. Michael Schleifer, Éd Logiques, p. 100.)  Mais ce qui n’était pas mis en évidence dans ce billet précédent, c’est la complexité de la tâche qui attend la personne qui entend faire de sa classe (ou du lieu où elle se trouve) un espace où les enfants sont invités à exercer, et du coup à affiner, leur jugement. Lire la suite

Abécédaire en philosophie pour enfants: R pour Raisonnable

L’année dernière, Johanna Hawken a créé un abécédaire avec Michel Tozzi! Cette année, elle reprend le tout avec Michel Sasseville.

Aujourd’hui : R pour Raisonnable.

«…Car l’éducation philosophique ne vise pas seulement la rationalité, elle vise aussi à offrir les outils permettant d’être raisonnable.» Johanna Hawken

Merci à Caroline Pothier  pour la réalisation et la postproduction! 

Abécédaire conçu et animé par Johanna Hawken, docteure en philosophie, formatrice et animatrice en philosophie, directrice de la Maison de la Philo (structure expérimentale dédiée à la pratique philosophique de 5 à 105 ans).

 

Site de Johanna Hawken

Page Facebook de Johanna Hawken

 

À quoi ressemblerait un monde sans émotions? Exercice pour la formation du jugement.

libéraux

Dans quelques jours, j’aurai à animer un atelier de philosophie avec des adolescents portant sur la question: À quoi ressemblerait un monde sans émotions?  Ayant posé la question à mes ami-e-s de Facebook, près de 200 ont répondu avec enthousiasme.  J’ai retenu près d’une trentaine de propositions et transformé le tout en un exercice que j’utiliserai avec les adolescents.  Ils devront se prononcer s’ils sont d’accord, en désaccord ou ne le savent pas, avec les énoncés suivants. Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :