Que valorise-t-on en philosophie pour enfants?

« Au terme d’un cours portant sur la philosophie pour enfants, offert à Genève dans le cadre du microprogramme en philosophie pour enfants, j’ai demandé aux participant-e-s, de dresser la liste des éléments qui sont valorisés au moment de créer une communauté de recherche philosophique (alias: la pédagogie qui est en jeu en philosophie pour enfants).  J’ai posé les questions suivantes: Quelles sont les valeurs d’une communauté de recherche philosophique (CRP)?  Qu’est-ce qui est important dans une CRP?  Qu’est-ce qu’on poursuit lorsqu’on met en place une CRP? Voici un résumé (parfois sous forme de paraphrases, même si j’ai essayé d’être le plus fidèle aux propos recueillis) des réflexions qui ont émergées suite à ces questions.

1- La bienveillance: elle permet une meilleure écoute, une fluidité des idées. (Théa)

2- L’entraide: le fait de pouvoir réfléchir ensemble pousse notre réflexion de façon plus profonde et nous permet de voir d’autres possibles que seul nous n’aurions pas pu voir, et examiner des terrains qu’on n’aurait pas exploités sur certaines questions si nous avions été seul. (Anne)

3- La découverte de façons de penser ou d’être chez les autres, une sorte de porosité dans les liens. (Katia)

4- L‘acquisition, la formalisation et la construction des outils de penser avec les autres. (Brigitte)

5- L’art de savoir se taire et l’apprentissage d’un langage. Il s’agit d’apprendre un nouveau vocabulaire, de construire une mélodie, un son, une voix. (Marylène)

6-Le partage: le fait de partager ses pensées en sachant qu’elles peuvent être accueillies avec bienveillance, cela encourage à dire ce que je pense. Je peux m’exposer dans une communauté de recherche, car il y a absence de jugement sur la personne. (Cédric)

7- L’ouverture progressive: on a l’habitude d’être à l’intérieur de nous-mêmes, et dans une communauté de recherche, l’ouverture est bienvenue mais elle n’est pas nécessairement immédiate, elle vient avec le temps. (Hélène)

8- La reconnaissance que chaque différence fait une différence.  La construction collective de la pensée. (Sarah)

9- La découverte (ou redécouverte) et invention de soi qui se produit dans et par une exploration de chemins qu’on a jamais pris.  Dans une CRP, on va peut-être apercevoir qu’on peut penser.  On a peut-être eu l’impression qu’on était nul en philo (en terminal), mais ici la philo est différente.  Il y a un travail de comparaison entre les pensées en acceptant peu à peu que tout le monde pense différemment. On découvre qu’on pense différemment et c’est une découverte de soi. (Nathalie)

10- La lucidité: découvrir la manière dont je pense et notamment l’absence de jeux de pouvoir, tout ce qui pourrait m’aveugler.  La découverte également de ses préjugés. Il n’y a pas d’enjeu d’ego dans une CRP. Il n’y a pas de débats dans une CRP. (Emmanuelle)

11- Le questionnement:  le chemin est plus valorisé que la conclusion. Il n’y a jamais eu de conclusion finale.  C’est un énorme pas en avant… Dans certains milieux professionnels on apprend à se comporter avec les certitudes alors qu’ici on apprend à être confortable avec le chemin. L’auto-correction est permise. (Anna)

12- Un espace de respiration: la CRP est un espace de respiration collective.  Et cela est important car les bulles de respiration sont précieuses, tant à l’intérieur de soi qu’en communauté.  Dans l’éducation avec les enfants, avoir des moments comme ceux que nous venons de vivre sont des vrais moments de respiration. (Alexandra)

13-  La confiance. Dans une CRP, on peut être amené à donner des exemples très personnels.  Chacun s’est senti de plus en plus en droit de raconter des choses plus personnelles.  (Anne-Sophie)

14- Le respect. Un élément qui rassemble bon nombre d’éléments déjà évoqués: la bienveillance, l’absence de jugement, la découverte de soi, l’entraide, le fait d’accepter l’autre dans sa totalité. (Rosa)

15- L’enrichissement des pensées, de l’esprit et des relations humaines.  On mesure qu’il y a eu enrichissement par le fait que chacun peut se nourrir des autres s’inspirer de tous. (Jouly)

16- Le développement de l’estime de soi. Ça aide à prendre confiance en soi, à oser exprimer ses idées au milieu des autres, de raisonner et d’avoir confiance en son raisonnement et d’être encouragé.(Nathalie)

17-  La créativité et la responsabilité. La créativité, car chacun dans une CRP s’implique tellement que l’on peut oser proposer des choses qu’habituellement on n’ose pas trop (habituellement, car les personnes ne sont pas prêtes à franchir le pas, à prendre des risques).  Responsabilité, car au moment de proposer ce que l’on pense au groupe, il importe de sentir si c’est le bon moment pour le faire.  Il y a un acte de jugement qui impose au participant d’être raisonnable dans le jeu de la délibération.  (Véronique)

18- L’intelligence collective et intellectuelle: Grâce à l’écoute je deviens plus intelligente. (Muriel, je pense…)

19- La liberté.  La liberté de dire ce que j’ai envie de dire.  Je ressens que j’ai cet espace pour dire dans une CRP.  (Cathy)

20-  Le recul. Un recul par rapport à ses croyances. (Muriel)

21- La démocratie.  Une éducation à la démocratie car chacun de nous a une place et propose son regard sur l’objet, chacun de nous est pris en compte, chacune des questions proposées par les participants est prise en compte. La CRP permet de vivre la démocratie et si on peut faire vivre cela à nos enfants dans la classe, ça peut leur donner le goût de rendre la démocratie meilleure…  Il y a une vraie carte politique dans ce qu’on est en train de faire en créant une CRP. (Frédéric)

22- La prise de conscience. La prise de conscience permet plus de clarté, donne plus de compréhension. (Nadège)

23- Le plaisir.  Quand on apprend dans le plaisir et la joie, comme c’est le cas dans une CRP, on apprend plus rapidement. On est tous ensemble dans le même bateau. (Marylène)

24- La remise des acquis associés au comportement social.  Une CRP est un lieu où les enfants peuvent dire ce qu’ils pensent et non ce que le prof veut entendre. (Sarah)

25- L’autonomie de la pensée.  Laquelle est associée à la liberté de penser qui conduit à ne pas se faire embrigader dans toutes sortes de « isme ». (Hélène)

26- L’humilité. Dans une CRP, il ne s’agit pas de se poser en connaisseur, car il s’agit de se poser en situation d’apprentissage.  À cela s’ajoute la faillibilité et la possibilité de se remettre en question. (Maylis)

27- Être un meilleur récepteur du discours d’autrui. (Anne-Sophie)

28- La curiosité, laquelle est peut-être un pré-requis pour construire une CRP. (Théa)

29- Le lâcher prise.  Puisque nous sommes plusieurs en CRP, on doit attendre son tour de parole, on doit différer. On devient plus patient. (Véronique)

30- La pensée critique, créative et attentive. Le développement de plusieurs formes de pensée est favorisé en CRP, mais la pensée unique n’est pas nécessairement bienvenue, car elle va à l’encontre du lien qui se crée dans la diversité des formes de pensée. (Frédéric et Hélène)

Il y aurait eu sans doute encore beaucoup à dire, mais le temps nous a manqué.  Ce n’est que partie remise puisqu’un 2e cours aura lieu en mai 2017.  Ce sera alors l’occasion d’approfondir ce qui est valorisé en philosophie pour les enfants.  Merci à tous et toutes pour ce temps, pour ce moment de partage, de recul sur l’expérience que nous venons de vivre ensemble!

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :