La Philosophie pour les enfants et la pratique des arts libéraux: première partie

Eve

Cet article est le premier d’une série portant sur les liens entre la pratique de la philosophie avec les enfants et la pratique des arts libéraux.  Ces derniers ont plus de 2500 ans d’existence.  Quand on entrevoit les rapports qui unissent ces deux pratiques, on comprend assez rapidement que la Philosophie pour les enfants ne remonte pas à hier et qu’il ne faut pas s’étonner qu’elle soit bienvenue dans le monde de l’éducation.

Cette première partie porte sur l’éducation Romaine et la pratique des arts libéraux.

La seconde partie examinera cette pratique à l’époque de la Grèce antique.

La troisième partie se concentrera sur l’époque médiévale.

La quatrième partie nous conduira à l’époque contemporaine.

La cinquième partie permettra de faire le pont entre la grammaire et la Philosophie pour enfants.

La sixième partie nous conduira aux liens entre la rhétorique et la Philosophie pour les enfants.

La septième partie visera les rapports entre la dialectique et la Philosophie pour les enfants.

Pour ceux et celles qui connaissent un peu la Philosophie pour les enfants, nous verrons, peu à peu, que l’histoire de la pratique des arts libéraux montre que la Philosophie pour les enfants est en continuité avec cette pratique et que loin d’être l’incarnation d’une révolution dont il faudrait peut-être se méfier, elle continue, à sa manière, de contribuer au développement de la pensée des enfants.

Tous les passages retenus (et à venir) sont tirés (et parfois adaptés) de ma thèse de doctorat: LA PHILOSOPHIE POUR ENFANTS ET LA PRATIQUE DES ARTS LIBÉRAUX, Université Laval, octobre 1993.

***

Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :