La philosophie pour enfants au Manitoba: conférence

jo1
En février dernier, j’ai eu l’honneur et le plaisir de prononcer une conférence à Winnipeg (Manitoba, Canada) en présence des conseillers et conseillères pédagogiques du ministère de l’éducation de cette province, section francophone. Cette conférence était le premier pas dans l’implantation de la philosophie pour enfants dans cette province du Canada.  Voici le contenu de cette conférence (les principales acétates) qui a duré près de 2 heures.  En espérant qu’elle puisse vous servir d’une façon ou d’une autre!

Lire la suite

La pratique de la philosophie avec les enfants : la pratique d’un langage?

Dans les paragraphes qui suivent, j’examine quelques éléments qui permettront peut-être, je le souhaite, de mieux comprendre l’invitation que nous a lancée M. Lipman, le père de la philosophie pour enfants, il y a plus de 50 ans, lorsqu’il a affirmé qu’il serait souhaitable d’enseigner toutes les disciplines à l’école comme si elles étaient des langages. Il allait même plus loin en affirmant que toutes les disciplines sont des langages. L’idée est d’apprendre à penser dans le langage de la discipline. Tout comme on en vient à penser en anglais, en français… Parmi les disciplines enseignées, il y a bien sûr la philosophie. Sa pratique est-elle analogue à la pratique (et l’apprentissage) d’un langage? C’est la question que j’aimerais commencer à examiner dans cet article. Commencer, car le chantier est énorme!  Et je sens bien que je n’en suis qu’au tout début.  J’ose tout de même espérer susciter l’intérêt afin que d’autres aient envie de poursuivre la recherche. Lire la suite

Plus de 300,000 visites sur le site de philo pour enfants! Pourquoi?

jo1
Mais peut-être êtes-vous ici aussi parce que ce site contient:

Lire la suite

La philo pour enfants: quand les bottines suivent les babines

jo1

 

Dans quelques heures, j’aurai l’honneur et la joie de prononcer une conférence au Cégep de Joliette portant sur la philosophie pour enfants et sur la révolution qu’elle entraine dans le monde de l’éducation. S’adressant principalement à des étudiant.e.s des cours de philosophie offerts dans ce Cégep (possiblement très nombreux dès lors puisque les cours de philo sont  «encore» obligatoires au Cégep), j’espère qu’elle en inspirera plus d’un.e à entrevoir que la philosophie peut être à la fois utile et agréable et que des études dans ce domaine à l’université pourraient les conduire à beaucoup de travail dans les années à venir. Du pré-scolaire à l’université, la philosophie est, et sera, tout aussi importante que l’apprentissage de la langue et des mathématiques, si le but visé est la formation du jugement, d’une pensée nuancée, complexe, multidimensionnelle et surtout: raisonnable. Lire la suite

La pensée critique: qu’est-ce que c’est?

Eve

Avec l’aimable autorisation de mon éditeur, monsieur Denis Dion, voici un chapitre du livre La pratique de la philosophie avec les enfants publié aux Presses de l’Université Laval.  Ce chapitre présente beaucoup d’intérêt à mes yeux car il a été écrit par Matthew Lipman, le fondateur de la philosophie pour enfants.

Lire la suite

La pratique du questionnement en philosophie pour enfants

Dans un billet précédent, j’ai abordé la thématique du questionnement en communauté de recherche philosophique. Je reprends ce billet en tentant d’en approfondir certains aspects et surtout le nourrir de quelques exemples de questionnement. Lire la suite

Comment encourager les enfants à penser par et pour eux-mêmes ?

La différence entre penser et penser par et pour soi-même n’est pas entièrement claire et les distinctions qu’on peut établir entre ces deux manières de penser feront sans doute encore l’objet de nombreuses recherches. Voici quelques suggestions permettant d’entrevoir ces différences (tirées de l’épisode 26 du roman Lisa de Matthew Lipman). Lire la suite

Comment favoriser la formation de la pensée par la philosophie pour enfants?

Je suis en route pour la troisième édition de livre Penser ensemble à l’école: des outils pour l’observation d’une communauté de recherche en action, écrit en collaboration avec mon collègue et ami Mathieu Gagnon. Celle-ci sera considérablement augmentée par l’addition de plusieurs textes touchant les conduites de la personne qui anime un dialogue philosophique avec les enfants et les adolescents. Alors, voici, en avant goût, l’un des nouveaux textes qui en fera partie!  Les propos qui suivent sont de ma main et n’engagent en rien mon ami Mathieu. Lire la suite

La philo pour enfants: de la tête bien pleine à la tête bien faite

M. Lipman, Thinking in Education, 2e édition, p. 18, 2003 (ma traduction)

Bien peu de personnes ignorent la fameuse phrase de Montaigne: «Mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine.» (1533-1592).  Qu’avait-il en tête au moment d’écrire cette phrase devenue célèbre? Peut-être songeait-il au fait qu’une tête bien pleine ne sert à rien si elle ne sait pas utiliser ses connaissances de manière judicieuse…  C’est en tous cas ce que Lipman avait en tête lorsque, vers la fin de sa vie (en 2003), il a tenu à distinguer ce qui, à ses yeux, constituent les principales caractéristiques d’une éducation traditionnelle (tête bien pleine) et d’une éducation réflexive (tête bien faite).   La pratique de la philosophie avec les enfants est à situer du côté d’une éducation réflexive. Lire la suite

La présence des émotions en philosophie pour enfants

Quand on pense à la philosophie, il arrive qu’on imagine le penseur solitaire, rationnel, froid, tentant de comprendre le monde, la vie, sa propre raison, etc.  Mais ce serait oublier le rôle primordial des émotions dans une enquête philosophique. Et lorsque celle-ci se réalise en commun, comme c’est le cas en philosophie pour enfants, les émotions ont bel et bien leur place, en dialogue avec la raison, grâce notamment à la présence de la pensée attentive. Lire la suite

%d blogueurs aiment ce contenu :