La philo pour enfants et mon implication dans la fondation SEVE

Depuis plus d’un an, je m’intéresse avec joie et ardeur à une fondation mise sur pied par Martine Roussel et Frédéric Lenoir: SEVE (Savoir être et vivre ensemble). Le mandat de cette fondation m’est rapidement apparu en lien étroit avec ce sur quoi je travaille depuis plus de 30 ans: permettre aux enfants de pratiquer la philosophie (et, avec SEVE, l’attention) afin qu’ils soient et deviennent de plus en plus des personnes conscientes, capables de penser par et pour elles-mêmes, avec les autres. Lire la suite

Microprogramme en philosophie pour enfants offert à Genève à compter de juillet 2018

Quelle joie!!!!

L’institut de l’École internationale de Genève et la Faculté de philosophie de l’Université Laval sont heureux de vous inviter à vous inscrire, dès maintenant (places limitées), au microprogramme en philosophie pour enfants offert conjointement par les deux institutions. Pour plus de détails, consulter les photos qui suivent! Au plaisir de vous retrouver à Genève en juillet prochain!!!!

libéraux

Lire la suite

Les vertus de la philosophie pour enfants: 5- la fidélité

libéraux

Andrée Comte Sponville, dans son Petit traités des grandes vertus, (Paris, PUF, 1995), résume en une phrase ce qu’est cette vertu qu’on appelle la fidélité: «Ne pas faire souffrir est une chose; ne pas trahir en est une autre, et c’est ce qu’on appelle la fidélité.» (p. 19). J’ajouterais, ne pas se trahir car fidélité aux autres, mais également à soi.  Comment se développe cette force au moment de pratiquer la philosophie avec les enfants en communauté de recherche? Essayons, brièvement, d’y voir un peu plus clair. Lire la suite

Les vertus de la philosophie pour enfants: 4- la simplicité

libéraux

Dans son Petit traité des grandes vertus (Paris, PUF, 1995), Comte Sponville souligne, à propos de la simplicité qu’elle est «oubli de soi, c’est en quoi elle est une vertu: non le contraire de l’égoïsme, comme la générosité, mais le contraire du narcissisme, de la prétention, de la suffisance» (p. 205).   Comment la pratique de la philosophie en communauté de recherche permet-elle de développer cette vertu?  Les lignes qui suivent devraient alimenter la réflexion à ce sujet. Lire la suite

Les vertus de la philo pour enfants: 3- la bonne foi

libéraux

Savoir discuter, délibérer, avec ses pairs demande plusieurs habiletés: savoir écouter, savoir reconnaitre les faits de l’imaginaire, savoir penser avec l’autre, savoir se remettre en question, savoir s’excuser même… La liste est longue et d’autres billets sur ce site en font une description assez précise.

Mais cela demande aussi quelques vertus (une force morale qui conduit l’être humain au bien), dont la bonne foi.  La bonne foi?  Oui, oui, comme l’écrivait Comte Sponville dans son Petit traité des grandes vertus, cette vertu consistant à ne pas mentir et surtout ne pas se mentir.  Mais les deux vont ensemble si souvent! Lire la suite

Les vertus de la philosophie pour enfants: 2- l’humilité

libéraux

André Compte Sponville, dans son Petit traité des grandes vertus, Paris, PUF, 1995, disait de l’humilité qu’elle «n’est pas ignorance de ce qu’on est, mais plutôt connaissance ou reconnaissance, de tout ce qu’on n’est pas.» (p. 187).  Voilà une bien belle porte d’entrée pour saisir ce qui se passe dans une communauté de recherche philosophique. Lire la suite

Les vertus de la philosophie pour enfants: 1- la douceur

libéraux

Je relisais récemment le livre d’André Compte Sponville, Petit traité des grandes vertus, Paris, PUF, 1995.  Et, tout à coup, je me suis rendu compte que les vertus présentées dans son livre: politesse (qui n’en est pas une), fidélité, prudence, tempérance, courage, justice, générosité, compassion, miséricorde, gratitude, humilité, simplicité, tolérance, pureté, douceur, bonne foi, humour et finalement amour sont, pour la plupart, des forces morales développées en philosophie pour enfants.  Je ne sais pas si j’aurai le temps (et l’envie) de toutes les aborder, mais je pense qu’à en prendre quelques-unes, on pourra peser un peu mieux la portée de la philosophie pour enfants quand on ne la considère pas uniquement sous l’angle de la formation de la pensée critique.  Elle est bien plus que cela.  Il s’agit, je l’ai écrit ailleurs, d’une manière de vivre, avec soi et les autres. Lire la suite

La philosophie pour enfants et l’éducation du citoyen

serie

Émission # 12: L’éducation du citoyen

Créer une communauté de recherche avec les enfants, c’est mettre en route un certain nombre d’activités permettant aux enfants de vivre la démocratie à l’école. Le dialogue qui, nous le savons, est au coeur de l’entreprise, n’est pas étranger à ce vécu. En effet, par-delà le pouvoir du vote dans une démocratie, c’est d’abord la capacité de pouvoir échanger entre nous qui crée une démocratie. La démocratie passe par le dialogue, et celui-ci nous ouvre la voie d’une éducation à la citoyenneté. Lire la suite

La philo pour enfants d’un seul regard

Entrer dans le monde de la philosophie pour enfants, c’est accepter de redessiner la présentation de la philosophie afin qu’elle soit à la fois utile et agréable pour les enfants… Mais c’est un peu plus que cela…

libéraux

 

%d blogueurs aiment ce contenu :